Skoda
Actualites

08/03/2015
Sepulveda, entre jeunesse et maîtrise
« Ici, c’est comme en Bretagne, on est chez nous » peut-on lire sur le compte Twitter officiel de Bretagne-Séché Environnement. Oui, étonnant venant de la part des Bretons de déclarer une telle phrase en Ardèche. Pourtant, un an après la victoire de Florian Vachon, c’est un autre coureur de l’équipe bretonne qui s’est imposé sur la Place du Général de Gaulle à Ruoms. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de l’Argentin Eduardo Sepulveda, 23 ans, qui signe sur la Classic Sud Ardèche la première victoire de sa carrière professionnelle.

Un très beau plateau dans des décors somptueux

Les Boucles Drôme-Ardèche offrent leur lot de surprises. Avec un très beau plateau de coureurs au départ, il était sûr que la course allait être mouvementée. Le retour du Rocher de Sampzon, à escalader trois fois avec ses passages à 20%, était pour le moins redouté. Ainsi, 20 équipes professionnelles se sont massées sur la ligne de départ. Parmi eux, nombreux étaient demandés par le public comme les Français Thomas Voeckler, Pierre Rolland (Team Europcar), Arthur Vichot, Kenny Elissonde (FDJ), les Drômois Guillaume Bonnafond, Axel Domont et Pierre-Roger Latour avec Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et les internationaux Rigoberto Uran, Gianni Meersman (Etixx-Quick Step), Bauke Mollema, le champion d’Autriche Riccardo Zoidl (Trek Factory Racing), Daryl Impey (Orica-GreenEdge), Enrico Gasparotto (Wanty Groupe Gobert), le récent recordman de l’heure Rohan Dennis (BMC) ou encore le champion de Finlande Jussi Veikkanen (FDJ).

Un sacré numéro dans le final

Une première échappée s’est formée, comptant jusqu’à cinq minutes d’avance dans les Gorges de l’Ardèche. Se trouvent devant deux Drômois d’AG2R La Mondiale (Latour et Bonnafond), Rolland (Europcar), Zilioni (Androni-Giocattoli), Jakin (Auber93) et Penven (Marseille 13 KTM). Arrivés au circuit final comprenant le Rocher de Sampzon et la côte de la Vignasse, le peloton est secoué par de nombreuses accélérations, dont celles de Cyril Gautier (Europcar) ou de Ben Gastauer (AG2R La Mondiale). Ainsi, dans l’avant dernière ascension vers Sampzon, quinze hommes sont en tête, avec des pointures mondiales comme Péraud, Bardet (AG2R La Mondiale) ou Meersman (Etixx-Quick Step). Tout se joue dans les derniers kilomètres, avec les attaques de Loubet (Marseille 13 KTM), qui se retrouve longtemps à l’avant, et Sepulveda. Les écarts sont très serrés mais les deux hommes résistent au retour des favoris et Sepulveda profite de la fatigue de Loubet pour aller s’imposer. Felline (Trek Factory Racing) a remporté le sprint du groupe de favoris juste derrière les deux fuyards.

Sepulveda est un coureur qui monte en puissance dans le peloton. Très souvent vu aux avant-postes sur de nombreuses courses l’année dernière, c’est donc logiquement qu’il s’est imposé ce samedi 28 février à Ruoms, bien que Loubet, qui retrouve le peloton professionnel cette année, a réalisé un sacré numéro.
Télécharger la gazette des boucles